Les facettes olfactives

LA FACETTE ALDÉHYDÉE

Les aldéhydes sont des molécules de synthèse que l’on retrouve naturellement dans les zestes d’agrumes. Dans un parfum, la facette aldéhydée apporte un côté métallique au parfum, avec une odeur un peu grasse, parfois presque savonneuse, et plus ou moins orangée. Elle permettent de donner à la fragrance une envolée fraîche et de la puissance.

LA FACETTE AMBRÉE

Il s’agit des accords regroupant les notes dites « balsamiques ». Le parfum représentant le mieux cette facette est le très connu Shalimar de Guerlain. Les ambrés offrent un véritable « effet seconde peau », rendant la fragrance davantage sensuelle et addictive.

LA FACETTE CUIRÉE

Les premières fragrances cuirées on été réalisées par les maitres gantiers de Grasse, infusant leur chutes de cuir. Cette facette donne au parfum un aspect animal et sensuel, avec des odeurs douces, chaudes, presque félines et particulièrement opulentes. Certains parfums cuirés peuvent faire penser à une fourrure invisible, ou tout simplement être une référence aux harnachements équestres des nobles de l’époque. Souvent ce sont des parfums au caractère assez puissant, idéaux pour les amateurs de senteurs tenaces et audacieuses. 

LA FACETTE ÉPICÉE

Cette facette se base sur des mélanges d’épices, des notes taquines, au caractère intense et marqué. Les fragrances sont aigres et douces à la fois, idéales pour ceux qui sont en quête d’originalité. La facette épicée est bien identifiable dans certains parfums, tels que La Fin du Monde, réalisé par État Libre d’Orange.

LA FACETTE FRUITÉE

Elle est constituée d’arômes de fruits variés, avec une touche naturelle et douce. Les notes fruitées font d’excellents mélanges en parfumerie et permettent d’ajouter une pointe de modernité, de légèreté et de brillance à un parfum. Souvent présente dans les eaux de parfums féminines, la tendance est aux fruits rouges, au melon, à la pêche, sans oublier la très familière pomme. La facette fruitée permet de créer des parfums à la fois gourmands et innocents. Ils sont de plus en plus présents sur le marché, de quoi faire la concurrence aux floraux.

LA FACETTE GOURMANDE

Le chef de file de cette nouvelle famille de parfum est « Angel » de Thierry Muggler. L’idée est d’avoir un parfum aux senteurs similaires à quelque chose que l’on pourrait manger, quelque chose qui fait envie aux papilles, quelque chose de gourmand. Devenus depuis une vraie tendance, on trouve de plus en plus de parfums gourmands sur le marché, notamment sur une base de caramel en fond. Les fragrances gourmandes donnent l’effet d’une peau délicieuse, à croquer, grâce à une overdose d’ethyl maltol, créant un effet sucré, caramélisés, presque « barbe-à-papa ». On peut citer La Petite Robe Noire de Guerlain, basée sur un accord « macaron » et ses dérivés, pour un sillage toujours plus gourmand.

LA FACETTE MUSQUÉE 

Note naturelle, aux propriétés dit-on aphrodisiaques, le musc est une senteur intense, animale, avec un effet de propre, passionnante et particulièrement marquée, qui permet « d’attirer mystérieusement le sexe opposé ». Son sillage est marqué, intense, suave et sensuel. 

CKOne de Calvin Klein en l’utilise pour ses parfums androgynes. 

LA FACETTE POUDRÉE

La facette poudrée fait directement penser à l’iris. Fleur noble et élégante, elle apporte un effet doux, une sensation un peu cotonneuse au parfum, qui nous rappelle les traditionnelles poudres de riz utilisées lors des rituels de beauté. La violette aussi permet d’ajouter une touche poudrée à une fragrance.

LA FACETTE VERTE

Cette facette est un rappel direct aux feuilles et racines, à la verdure. Basée sur des éléments végétaux et naturels, elle apporte à un parfum une touche de fraîcheur et de légèreté. En plein dans la tendance du moment, les parfums verts sont jeunes, natures, éventuellement unisexes. Cette facette intègre aussi bien les notes de fruits verts ou pas mûrs. L’un de ces ingrédients emblématique est le galbanum, offrant une sensation parfois un peu terreuse, résineuse, s’accordant à merveille avec un floral ou un chypré.

LA FACETTE MARINE 

Il s’agit des notes lumineuses, aquatiques, iodées ou ozonées, elles font penser à la mer ou tentent d’imiter l’inexistante « odeur de l’eau ». Les parfums aux facettes marines sont idéaux pour l’été ou les pays chauds, et sont particulièrement neutres. Dans l’idée, on peut citer l ‘Acqua de Rem ou encore le tout premier ; l’Eau d’Issey, d’Issey Miyake.