L'émotion et le parfum

Rien de plus personnel que l’odorat. Nous percevons tous les odeurs d’une façon  très différente. Une même senteur peut provoquer deux réactions opposées en fonction de la personne qui la sent. 

L’odorat et le toucher sont nos deux sens les plus directs et sensibles. L’odorat est d’autant plus intense et renvoie directement à des souvenirs parfois très lointains. 

Sens complexe et le plus souvent radical, on se surprend à dire « j’aime » ou « je n’aime pas » spontanément, sans même en comprendre les raisons. 

Il est beaucoup plus facile de décrire une image ou une forme que de décrire ce que l’on sent. Il n’y a pas de mot juste, juste un mélange complexe d’émotions. Il s’agit d’une réaction émotionelle intense, consciente ou inconsciente, mais surtout difficile à décrypter. Parfois même, le lien avec le passé ne se fait pas directement.

Un parfum est basé sur notre mémoire olfactive, c’est avant tout un souvenir, donc une émotion.

Depuis l’enfance, on se crée un univers olfactif, un monde des odeurs personnel, nourrit par nos particularités et expériences.

Une fragrance peut aussi traduire une humeur, mais aussi évoluer dans l’esprit de celui qui la sent. 

Pour faire simple : les odeurs et les émotions sont stockées au même endroit dans le cerveau. C’est donc pour cela qu’un souvenir est plus fortement ancré dans notre esprit s’il est lié à une odeur. Elle renvoie directement à un moment, de façon claire et intense, et dure dans les mémoire près de trois fois plus qu’un souvenir visuel.