Grasse comme capitale mondiale du parfum

Au Moyen-Âge, c’est pour les cuirs et la tannerie que Grasse est particulièrement populaire, notamment grâce à ses points d’eau abondants et son climat favorable aux pratiques ancestrales de traitement du cuir.

Depuis le 17ème siècle, c’est la maison Galimard qui révolutionne les tendances et les idées, en proposant des gants parfumés à l’eau de rose et aux épices. La bourgeoise française se plait alors à sélectionner des petits accessoires de maroquineries raffinés et parfumés selon ses souhaits. 

Peu à peu, Grasse se démarque en se liant davantage au monde parfumeur, notamment grâce à des matières premières exceptionnelles, des senteurs rares et envoûtantes, et un savoir-faire inégalé. Elle est essentielle dans la composition des « senteurs de Provence », incluant les senteurs mythiques de la lavande, la myrte, le mimosa, la fleur d’oranger sauvage, sans oublier les incontournables rose et jasmin de Grasse et un grand nombre d’autres fleurs blanches…

Depuis 2001, le Congrès Centifolia a lieu en octobre, et regroupe des recherches et conférences autour de l’univers du parfum.

Toutes les pratiques autour de parfum de Grasse, suivent une tradition bien précise qui permet de conserver toutes les propriétés prestigieuses et qualitatives d’une fragrance. Par exemple, le jasmin est cueilli à la main au lever du jour, soit le moment où son parfum est le plus développé, puis immédiatement traité selon un processus d’enfleurage à froid. Cette cueillette est d’ailleurs célébrée au début du mois d’août tous les ans, mettant à l’honneur cette jolie fleur particulièrement odorante.

Ce n’est donc pas pour rien que Grasse attire les plus grands parfumeurs du monde. 

Aujourd’hui, les plus grands noms du luxe, tels que Chanel, possèdent leurs propre plantations de roses ou de jasmin, pour des questions de qualité et d’exclusivité… 

Depuis novembre 2018, les savoir-faire liés au parfum et à Grasse sont répertoriés dans la liste du Patrimoine Culturel Immatériel de l’Humanité. 

Enfin, on y trouve le Musée International de la Parfumerie, ouvert depuis 1989, retraçant l’histoire fabuleuse de la parfumerie, évidemment sans négliger les apports en techniques et traditions de la Ville de Grasse.