Considéré comme sacrée par les Égyptiens, ou encore assimilé aux divinités grecques, l’Iris a toujours occupé une place particulière à travers les civilisations. Il est souvent associée à l’arc-en-ciel pour ses reflets irisés et ses teintes naturelles fascinantes.

Issue de France, de Chine, d'Italie ou du Maroc, cette fleur est très appréciée et très utilisée en parfumerie, souvent combinée aux notes florales, rosées, jasminées ou violettes.  

C’est Catherine de Médicis qui en fait une mode au XVIème siècle, notamment en portant des gants parfumés aux fleurs des champs de Grasse. Également symbole de la royauté depuis la Renaissance, L'iris fait partie des matières premières les plus onéreuses car il faut la sécher durant trois ans avant de la distiller. C’est donc une note réservée aux parfumeries de prestige, que l’on retrouve dans les eaux de Cologne, aussi bien féminines que masculines.

Aujourd’hui, on retrouve l’accord iris dans les fragrances telles que l’Heure Bleue de Guerlain, Chanel N°19, Hiris d’Hermès, Double Dare de Guess ou encore Fleur de Rocaille de Caron…

L'avis de l'expert

Dans l’orgue du parfumeur, elle se place en note de fond grâce à son sillage puissant et sa rémanence.
Note blanche, presque musquée avec des facettes vertes ou de fruits secs, la senteur de l’iris est aussi bien mystique qu’envoûtante. 

Matière noble et de nouveau  très en vogue de nos jours, l’iris est une fleur délicate aux facettes poudrées, florales et légèrement boisées, à la fois puissante et raffinée.